Actualités

10 mai 2016

7 prêts immobiliers sur 10 sont erronés au détriment du client

7 prêts immobiliers sur 10 sont erronés au détriment du client

L’achat d’une maison ou un appartement vous a enthousiasmé, la confiance dans la banque vous a laissé hors de doute… Mais le temps est venu de jeter un œil plus attentif à votre prêt, vous pourriez avoir des surprises. D’après une étude que dévoile RTL ce 9 mai, 70% des prêts immobiliers sont erronés. La nouvelle est d’autant plus ahurissante que, dans tous les cas sans exception, les anomalies existantes sont au détriment du client.

Le palmarès des banques concernées, réalisé par le site Lerecours.com spécialisé en contentieux financiers, révèle les plus mauvais élèves : le Crédit Foncier, la Caisse d’Épargne, BNP Paribas ou encore LCL. « Toutes les banques sont concernées. La plupart d’entre elles le font plus ou moins souvent, consciemment ou pas », illustre Jean-Pascal Matteï, spécialiste du site.

En montant le dossier, le banquier va bien souvent oublier certains frais. Une autre erreur, fréquente, est le calcul du prêt sur 360 jours au lieu de 365. Finalement, cela représente plusieurs milliers d’euros supplémentaires à la charge de l’emprunteur. « Quand une banque vous fait un prêt immobilier, il y a beaucoup de formalisme. Elle se doit de vous informer pleinement sur le coût du crédit et sur le TEG, le taux d’intérêt TTC, conseille ce dernier. De temps en temps, elle oublie des coûts et fausse votre consentement ». De quoi redoubler de vigilance dans la concrétisation de son projet immobilier.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plusOK